Partout, par tous les temps
Ce site est exclusivement réservé aux personnes majeures.
Merci de bien vouloir entrer votre âge :

LE RHUM BOLOGNE

RESPECTER L'ENVIRONNEMENT

UNE MARQUE QUI BOUGE !

Fabrication du Rhum

Une fabrication dans la pure tradition !

Le Rhum Agricole est une eau de vie obtenue par le broyage de la canne à sucre dont le jus est fermenté puis distillé, ce qui le différencie du rhum industriel ou traditionnel qui est produit à partir du déchet de la fabrication du sucre, la mélasse.

Aux Antilles, c’est au mois de février que l’activité sucrière et rhumière démarre. Suivez pas à pas les différentes étapes qui ponctuent la fabrication du rhum Bologne…


La réception des cannes
Dès leur arrivée à la distillerie, les cannes dont la plupart sont encore
coupées à la main, sont contrôlées, pesées puis déchargées.
Le broyage
Après avoir été hachée, la canne est broyée afin de récolter le jus de canne (ou vesou). On filtre le jus obtenu pour ensuite l’acheminer vers les cuves de fermentation. Les fibres obtenues après extraction du jus, la «bagasse», servent de combustible pour alimenter la chaudière qui produit la vapeur
nécessaire à la distillerie.
La fermentation
Le jus fermenté, encore appelé «grappe» ou «vin», est prêt à être distillé dans les colonnes de distillation. Cette opération requiert toute l’attention et le doigté du maître rhumier. Lors de la fermentation, sous l’action des levures, le sucre, présent dans le jus de canne, est transformé en alcool. Après 36 à 48h, on obtient un vin de canne titrant environ 4 à 5% vol. En moyenne, 1000 litres de jus fermenté donnent 100 litres de rhum à 50% vol.
La distillation
A la sortie de la colonne à distiller, le Rhum Agricole est cristallin. Il titre entre 65 et 75% vol. Une partie de ce rhum blanc sera commercialisée sous l’appellation contrôlée Rhum Agricole. Le reste, stocké dans des fûts en chêne, sera mis en vieillissement pour donner du rhum vieux.